Le tweet du président américain du mardi matin exacerbe l’impasse dans laquelle il se trouve face à Macron après sa visite à Paris le week-end du 10 novembre. Un bref passage qui a été marqué par ce comportement controversé. Les allégations ont été faites alors que la France marquait le troisième anniversaire de l’attaque terroriste de Bataclan en 2015.

Le président américain dénigre Macron

Trump a tenu une accusation selon laquelle Macron avait appelé à la création d’une armée européenne pour mieux se défendre contre les contre les États-Unis , la Chine et la Russie. Une déduction apparemment erronée des commentaires antérieurs de Macron dans une interview radiophonique sur la menace du piratage informatique par d’autres pays, dont les États-Unis.

Il a multiplié ses critiques envers Emmanuel Macron, affirmant que « les Parisiens avaient commencé à apprendre l’allemand pendant la seconde guerre mondiale. Ce, avant que les États-Unis les sauvent de l’occupation ».

Un coup de « trumpette » dans le commerce du vin français

Un tweet de Donald Trump attaquant le président Macron et menaçant une guerre du vin avec la France a laissé un goût amer à Paris. Trump reproche effectivement la France de pratiques commerciales déloyales à l’égard des importations et des exportations de vins français et américains. Dans une série de commentaires en ligne sur le nationalisme et les guerres mondiales, le président américain a qualifié le commerce du vin entre la France et les États-Unis de « non équitable ».

Le problème, selon Trump, c’est que la France rend très difficile pour les États-Unis de vendre leurs vins en France, leur imposant de lourds taxes. En revanche, les États-Unis sont plus enclins à appliquer des taxes et des droits de douane très avantageux. Ce n’est pas juste, réplique-t-il, il faut changer !

Retour à l’envoyeur

La mise en garde de Macron, dimanche dernier, lors d’une cérémonie marquant le 100ème anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, à propos de l’élan de la politique mondiale a également irrité Trump. En effet, Macron a manifestement dénoncé ceux qui embrassent le nationalisme et mettent « nos intérêts en premier », ajoutant que « nos démons refont surface ».

Mardi matin, les tweets du président américain se sont enchainés. Pour lui, Macron bénéficie d’un faible taux de popularité alors que la France souffre d’un taux de chômage élevé, puis il a ajouté : « Au fait, il n’existe pas de pays plus nationaliste que la France… ». Il a terminé par une séquence de railleries, en majuscules : « RENDEZ À LA FRANCE SA GRANDEUR ».

Cependant, les conseillers de Macron ont depuis longtemps pour politique de ne pas commenter les tweets de Trump. Leur seule déclaration était que les tweets de Trump sont différents de la relation réelle entre les dirigeants français et américains.

Les propos déplacés de Donald Trump à l’égard de la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *