L’universitaire suisse Tariq Ramadan, professeur d’études islamiques accusé de viol en France et détenu depuis février, a été libéré sous caution alors que l’enquête sur cette affaire se poursuit. Un tribunal de Paris a statué en faveur du Ramadan après que l’universitaire suisse de 56 ans, en détention depuis le 2 février, eut présenté un argument en faveur de sa libération

L’accusé clame son innocence

Ramadan, professeur à l’université d’Oxford, a admis en octobre dernier avoir eu des relations sexuelles avec deux femmes. Il a néanmoins continué à nier les accusations de viol, charges qui l’ont conduit à faire l’objet d’une enquête formelle. Il fait également l’objet de plaintes pénales pour viols commis par des femmes aux États-Unis et en Suisse.

L’accusé a cependant été contraint de renoncer à affirmer qu’il n’avait aucun contact sexuel avec les femmes après qu’un expert eut retrouvé 399 SMS entre lui et « Christelle ». Certains comportaient notamment des fantasmes sexuels violents. Ramadan a dit par la suite que le contact sexuel était consensuel.

Libération sous caution

Le professeur, atteint de sclérose en plaques et détenu à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes, dans le sud de Paris, a demandé sans succès sa libération sous caution à plusieurs reprises. Mais jeudi, une cour d’appel lui a accordé ce droit. Tariq Ramadan sera donc libéré sous caution de 300 000 euros. Il devra remettre son passeport aux autorités et se présenter à un poste de police une fois par semaine. Il lui serait également interdit de quitter la France et d’entrer en contact avec les plaignants.

« Je resterai en France et je défendrai mon honneur et mon innocence », a-t-il affirmé aux juges dans sa quatrième demande de libération conditionnelle.

« C’est une déception pour ma cliente, mais la lutte continue », a par contre déclaré à Reuters, Eric Morain, avocat d’une des victimes connue sous le nom de Christelle. L’autre est une activiste féministe, Henda Ayari.

« La libération de Tariq Ramadan est logique au vu de l’évolution récente de l’affaire qui a démontré que les accusations de viol portées contre lui étaient des mensonges « , réplique Emmanuel Marsigny, son avocat.

Qui est Tariq Ramadan ?

Marié et père de quatre enfants, Ramadan est un petit-fils du fondateur des Frères musulmans Hasan al-Banna. Il compte de nombreux adeptes parmi les jeunes musulmans et a contesté les restrictions françaises sur le port du voile.

Tariq Ramadan a été conseiller sur l’islam auprès du gouvernement britannique et membre d’un groupe consultatif du Foreign Office britannique sur la liberté de religion. Après les attentats perpétrés le 7 juillet 2005 contre le système de transport public de Londres, le Premier ministre Tony Blair a nommé Ramadan pour travailler au sein d’un groupe de travail spécial chargé de lutter contre l’extrémisme religieux.

Après les accusations de viol et d’agression portées en octobre, il a pris congé de son poste de chercheur principal à Oxford.

Ramadan Tariq dans une affaire de viol en France : accusé libéré sous caution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *