Entrepreneur du web, quelles démarches pour revendre mon site ?

Vous envisagez sérieusement de fermer votre site ou votre boutique en ligne, car vous aspirez à de nouvelles choses ? Pour compenser les investissements et les efforts fournis, pourquoi ne pas le revendre ? Avec les bonnes astuces, vous pouvez en retirer quelques milliers de dollars. Somme que vous pourrez ensuite investir dans votre nouveau projet. Quelles sont les démarches à suivre pour revendre votre site ? Les réponses dans ce billet.

Quels avantages de revendre son site ?

Revendre un site peut être avantageux autant pour vous que pour le futur acquéreur, surtout s’il s’agit d’une boutique de vente en ligne. En effet, même si votre boutique en ligne a été fraîchement créée et que vous n’avez pas encore reçu de commandes, celle-ci possède une valeur inestimable pour les acheteurs, à condition de présenter un design et un contenu éditorial hors du commun.

Dans le cas où votre site serait déjà populaire et bénéficierait d’un bon référencement naturel, sa valeur peut être doublée ou triplée. Tout ceci pour dire que peu importe la valeur réelle de votre boutique en ligne, elle peut vous permettre de rafler une petite fortune.

Pour les acheteurs, en particulier, le rachat de site amène à deux options :

  • Si la boutique en ligne engendre déjà un chiffre d’affaires, le rachat s’apparente à un rachat d’entreprise
  • Si la boutique en ligne en est à ses débuts, elle se transformera en un outil de communication brute à développer selon les besoins et les objectifs.

Les formalités à respecter pour revendre son site

La vente d’un site Internet, quelle qu’en soit la nature, doit respecter les dispositions légales énoncées dans les articles 1582 et suivants du Code civil. Selon ces textes de loi, revendre un site revient à revendre un bien. Autrement dit, ce genre de transaction requiert la rédaction d’un contrat de vente en bonne et due forme. Cette étape se veut importante, car un document non conforme peut entraîner la nullité du contrat.

Un contrat de vente de site doit comporter les éléments suivants :

  • Les noms du vendeur et de l’acheteur
  • Le prix de vente du site
  • Les modalités d’exploitation du site
  • Les clauses de droits d’auteur
  • La description des éléments du site
  • La signature du vendeur et de l’acheteur.

Parfois, le contrat de vente contient des causes particulières. Dans cette étape, vous serez peut-être amené à remettre à votre acheteur un k bis.

Des conseils de pro pour revendre son site au meilleur prix

Revendre son site au meilleur prix revient tout simplement à estimer la valeur du site en question. Pour ce faire, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères. Parmi ceux-ci figurent :

  • L’ancienneté du site
  • Sa rentabilité et sa croissance (dépendent grandement du chiffre d’affaires)
  • Sa popularité (se traduit généralement par le nombre de vues et de personnes abonnées ou inscrites à la newsletter)
  • Son référencement
  • Sa thématique (boutique de vente en ligne, blog, site e-commerce, site vitrine…)
  • La qualité de son contenu.
Rédigé par
Plus d'articles de Media Ratings

2018, une année consacrée aux initiatives nationales de lutte contre le changement climatique

L’Accord de Paris adopté en 2015 a été salué comme un tournant...
Lire la suite