Règlementation Thermique : ce qui change en 2020

À la fin de l’année 2020, la nouvelle règlementation thermique RT 2020 va remplacer la RT 2012 en vigueur depuis 2013. Elle va insister sur les exigences en termes de performance énergétique pour les logements neufs. Désormais, les bâtiments nouvellement construits se doivent d’être « passifs » ou produire autant d’énergie plus qu’ils ne consomment. Concrètement, à quoi doit-on s’attendre lorsque cette nouvelle règlementation sera véritablement instaurée ? Éléments de réponse.

RT 2020 : vers une meilleure réduction de la consommation d’énergie

L’objectif principal de la RT 2020 : faire en sorte que la performance énergétique de tous les bâtiments construits après 2020 soit ramenée à un niveau passif. Cette nouvelle règlementation thermique a effectivement fixé de nouvelles règles pour permettre aux bâtiments de produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment :

  • La consommation de chauffage ne doit pas dépasser 12 kWhep par m2 et par an. Pour ce faire, il est conseillé de mettre en place une isolation performante et établir une conception bioclimatique correcte. Il est aussi important de choisir une ventilation efficace. Le système de climatisation idéal pour une maison confortable et peu énergivore reste le climatiseur multi-spilt fixe ou réversible monobloc. Son utilisation permet de réaliser des économies significatives allant jusqu’à 30% par rapport à un modèle classique.
  • La consommation de totale de l’énergie primaire ne doit pas excéder 100 kWh par m2 et par an.
  • La maison doit produire de l’énergie renouvelable qui permet de couvrir les besoins énergétiques de la maison, voire les surpasser.

Par rapport à la RT 2020, que propose en mieux la RT2012 ?

Si la RT 2012 insistait particulièrement sur les aspects thermiques sur l’isolation des maisons. La RT 2020 se montre plus ambitieuse en rajoutant sur la liste de ses priorités la production d’énergie et la réduction de l’empreinte environnementale de chaque ménage. Elle se concentre également sur les conditions de fabrication des équipements et le cycle de vie des matériaux de fabrication.

Aussi, la RT 2020 va imposer l’utilisation de matériaux écologiques ou biosourcés pour toutes les nouvelles constructions. En effet, ces types de matériaux peuvent être recyclés en cas d’une éventuelle démolition. Cette règlementation thermique qui tient compte du bilan carbone des bâtiments recommandera aussi la valorisation des déchets de chantier.

Par ailleurs, la RT 2020 propose une meilleure alternative au Bbio : le BEPOS ou bâtiment à énergie positive. La construction d’un BEPOS doit être conforme aux règles architecturales imposées :

  • Le bâtiment doit être orienté de façon à profiter au maximum de l’ensoleillement pendant la journée.
  • Sa compacité doit lui permettre de diminuer de façon significative les pertes calorifiques.
  • L’agencement du bâtiment doit permettre une meilleure disposition des pièces en fonction de son niveau de consommation d’énergie.

Enfin, la RT2020 se soucie également du bien-être des habitants en accordant une attention particulière à la qualité de l’air intérieur. Les bâtiments neufs conformes à la RT 2020 seront donc construits avec des matériaux non émissifs.

Rédigé par
Plus d'articles de Media Ratings

La France présente ses plans de lutte contre la déforestation

La France a l’intention de cesser d’importer du soja, de l’huile de...
Lire la suite